Sinap Kalesi

Turquie | Royaume Arménien de Cilicie

Visites : 2004, 2009, 2011, 2014


Toponymes connus

  • Sinap Kalesi Turc Contemp.

Description

Français | Deutsh

Histoire

A la différence des grandes forteresses-refuge enserrant la plaine de Cilicie ou des citadelles qui en barrent les points d’accés, Sinap s’inscrit dans un plan défensif beaucoup plus modeste et ne devait servir qu’à l’expression marquée d’un pouvoir local, à l’instar de nombreux sites proches – et parfois eponymes. Sinap Kalesi est constitué d’un donjon aux contreforts d’angles circulaires dont le plan se retrouve en quelques autres sites de Cilicie (notamment Anaçik et un autre Sinap Kalesi, situé à quelques dizaines de kilomètres plus au sud). Sa position, à l’écart des grandes voies de passages et au beau milieu d’un petit plateau d’altitude, semble confirmer l’idée qui veut y voir le siège d’une micro-seigneurie, probablement rattachée au domaine de la grande ville fortifiée de Lamperon, située à quelques kilomètres de là. L’on peut justement comparer ce contexte à ceux, mieux étudiés, de la trouée de Homs en Syrie ou encore de la plaine de Sharon en Israel, oû, dans les deux cas, à l’ombre des citadelles importantes fleurirent ces ouvrages militaires de moindre importance exerçant leur force sur les campagnes proches.

S’élevant sur trois étages, on y distingue de nombreuses reprises de maçonnerie.

Les archères, qui sont toutes déservies depuis le premier étage, portent des étriers triangulaires. Bien que ceux-ci soient assez peu répendus en Orient – on en rencontre principalement sur les citadelles franques du Crac des Chevaliers, Margat, Tartous, Safita et Cesarée – et dans les constructions militaires arméniennes de toutes importances en Cilicie.

A l’intérieur, la voûte en berceau du premier niveau – initialement clos puisque l’entrée de la tour se faisait par l’accés situé à l’étage supérieur – en porte une seconde couvrant le second niveau. Le volume couvert par celle-ci était découpé en deux par un probable plancher. Chose inhabituelle – encore ! – les deux berceaux sont alignés sur un même axe. Ce type d’assemblage est très risqué du fait du report du poids de la tour sur seulement deux des murs.