Coricie

Syrie | Comté d'Edesse

Visites :


Toponymes connus

  • Coricie
  • Kuris
  • Sidre
  • Cyrrhus Latin
  • Kuris - Qūrūš / قوروش Arabic
  • Gouris Arabic
  • Nabi Uri Arabic Contemp.

Description

Français

Histoire

Fondée par Seleucos II Nicator en 300 avant la naissance du Christ, refortifiée par Justinien au VI°s., Cyrrhus tomba aux mains des Arabes en 637. Au début du XI° s., les Arméniens s’en rendirent maîtres pour quelques années, avant que les chevaliers d’Edesse ne s’ en emparent à leur tour en 1117. La vieille cité séleucide fut alors rattachée au comté d’Edesse sous le nom de Coricie, au sein duquel elle semble avoir tenu un important rôle religieux ( siège d’un des trois archevêchés suffrageants du comté ). Contrôlant de vastes territoires, la ville pouvait entretenir par ses impôts une garnison de quarante chevaliers. Son rôle déclina néanmoins au fil des années, à mesure que Ravendal, non loin de là, gagnait en importance. Si les seigneurs de Cyrrhus figuraient parmis les principaux grands féodaux du comté, il n’existe aucune information précise sur leurs origines, tout juste retiendra-t-on leurs noms : Ernald, mentionné en 1126, Baudouin, mentionné en 1131, Barrigan, mentionné en 1134. On retrouve enfin la trace d’un Théobald de Kuris, souscrivant en 1150 un acte au connétable d’Antioche. En juin 1150, les armées de Nur al-Din, renoncant au siège de Tell Bashir, emportèrent la forteresse et la rasèrent à jamais.

Aujourd’hui, les restes de la citadelle couvrent encore une vaste colline, consistant surtout en des pans de courtine. Il est encore possible d’identifier quelques tours carrées ainsi qu’une tour ronde, du haut desquelles on domine une vaste étendue couverte de champs d’oliviers.