La Garde (?)

Syrie | Principauté d'Antioche


Toponymes connus

  • La Garde (?)
  • Bakas Shogur - al-Šuġr Bakas / الشغر بكس Arabic

Description

Français

Histoire

Construit sur une arête rocheuse dominant d’une centaine de mètres le Nahr al-Abiad (un affluent de l’Oronte), le probable château franc de La Garde – connu actuellement sous le nom de Bakas Shogr – bénéficie de formidables défenses naturelles : couronnant un éperon aux flancs escarpés sur trois côtés – appelé Dareyet Shogr, littéralement « la crète de Shogr » – il est isolé du reste de la montagne par un profond fossé taillé dans le roc à mains d’homme.

Bakas, fortification principale, et Shogur, redoute fortifiée à l’extrème nord de l’arête et séparée du premier par un fossé, ont beaucoup soufferts des tremblements de terre au fil des siècles, mais certaines structures sont toujours apparentes.

La citadelle fut prise aux Francs en 1188 par Saladin juste après la chute du château de Saône. Investissant la place le 2 août, la troupe du sultan s’empara de Bakas de vive force le 5, sans doute après avoir comblé le profond fossé la séparant du reste de la montagne. Après quoi, Saladin s’en prit au chastelet de Shogr, mais ses tentatives de bombardement s’avérèrent inefficaces. Les assiégés, désespérant d’un secours venant du prince d’Antioche qu’ils avaient pu avertir, mandèrent un parlementaire pour négocier une reddition après un délai fixé de trois jour. Les secours n’arrivant pas, le réduit fut remis le 12 août.

En 1260, les Mongols s’en emparèrent, avant que le sultan Baïbars ne la leur reprenne 10 ans plus tard.