Derreme

Liban | Royaume de Jerusalem

Visites :


Toponymes connus

  • Derreme
  • Dairrhamos
  • Deir 'Amis - دير عامص Arabic

Description

Français

Histoire

L’histoire de la bourgade franque de Derreme est totalement méconnue. Le site, il est vrai d’importance mineure au regard de ses éminents voisins, semble avoir oscillé durant les dernières décennies de la présence franque en Terre Sainte entre les possessions du seigneur de Tyr et celles de Vénitiens. Ainsi, Derreme est-elle mentionnée en 1243 dans les fiefs de la Sérénissime.

Description

Malgré cette relative inconsistance historique, le site de Derreme présente un intérêt certain, en ce qu’il est un révélateur de la façon dont les Francs entendirent parfois « coloniser » l’intérieur des terres qu’ils avaient conquises. En effet, il apparaît très clairement que les vestiges de la présence franque à Derreme ne s’insèrent aucunement – comme c’est le plus souvent le cas – parmi les strates d’occupations antérieures, mais, bien au contraire, sur une colline vierge de toute autre emprise, malgré la proximité des restes d’un monastère byzantin.

Le village franc de Derreme semble donc avoir été inscrit dans un processus de « migration de cité », laissant penser que les Latins emmenèrent avec eux des modèles archétypiques de villages et de villes qu’ils implantèrent en Terre Sainte.

Aujourd’hui, le village moderne de Dair Amis occupe malheureusement l’emplacement de son prédécesseur franc. Quasiment aucune trace de bâti médiéval n’est observable en place, d’autant que l’aplanissement d’une vaste zone autour de la mosquée au centre du village semble avoir emporté bon nombre des derniers vestiges de ce qui devait être la maison forte, centre du pouvoir seigneurial. Seuls quelques remplois rappellent ça et là le passé, notamment l’angle d’une tour carrée d’importante dimension, auquel est aujourd’hui adossé un immeuble en béton.