Laycas

Syrie | Principauté d'Antioche

Visites :


Toponymes connus

  • Laycas Med.
  • Qalaat Olleiqua - Qalʿat ʿUllayqa / قلعة عليقة Arabic
  • Laicas Med.

Description

Français

Histoire

Au coeur du djebel Bahra, cette petite citadelle construite par des montagnards puis renforcée par les Byzantins, fut conquise en 1118 par les Francs sur les Arabes. Laycas, proche géographiquement du castellum Malavans (5 Km plus au Sud), semble avoir suivi une trajectoire identique : possession au moins jusqu’en 1160 – date attestée par un acte – de la puissante famille Masoiers, elle passa ensuite sous le giron des Ismaéliens, vraisemblablement au cours des années 1180-1190, période noire de l’occupation franque. Près d’un siècle plus tard, le sultan mameluk Baïbars s’en empara à son tour au détriment de la secte.

Description

La forteresse, établie sur une table calcaire, à 755 m d’altitude, domine la vallée du Nahr Jobar qui mène à la côte. Elle s’organise selon deux ensembles concentriques successifs, au milieu desquels se trouvait jadis un donjon, aujourd’hui très ruiné.

L’enceinte extérieure, jalonnée de tours légèrement saillantes tantôt barlongues, tantôt arrondies, épouse les aspérités du plateau. Une rampe d’accès abrupte mène à l’entrée principale au milieu du front nord, laquelle était protégée par une barbacane, dont la porterie est encore relativement bien conservée.

Le front ouest détient quant à lui les défenses les plus imposantes, notamment des tours quadrangulaires massives, dont les murs atteignent par endroit les 2 m d’épaisseur. Au milieu de site se trouve l’espace dominant, vague agglomérat de ruines dépareillées ne laissant entrevoir que quelques voûtes sans date.

Du haut des murailles souvent remaniées de Laycas, un magnifique paysage de cultures en terrasse s’offre au yeux, avec à l’horizon la mer et vers l’ouest le château de Margat.