Babaoglu

Turquie | Royaume Arménien de Cilicie

Visites : 2004, 2010


Toponymes connus

  • Babaoglu - Babaoǧlu Turc Contemp.
  • Babaoglan
  • Simanayklay - Սիմանակլայ Armenian

Description

Français

Histoire

Lorsque la plaine cilicienne se trouvait encore aux frontières de l’empire byzantin, ces derniers entreprirent de nombreux travaux de fortification afin de résister aux assauts répétés de leurs turbulents voisins seldjukides. A ce titre, ils développèrent un rideau défensif double associant, d’une part, de vastes citadelles-refuges destinées à accueillir les populations lors des sièges, de l’autre, un réseau dense de fortifications de moindre importance, points d’appui stratégiques verrouillant les différentes passes des montagnes et fleuves de la région.

Babaoglan faisait partie de ce second ordre de défenses, bâti à hauteur de la rive droite du Ceyhan afin de défendre l’accès à la plaine maritime. Il ne fait aucun doute que les Arméniens, une fois devenus maîtres de la région, réutilisèrent la citadelle, sans que celle-ci ne laisse pour autant de traces précises dans l’histoire éphémère du royaume fondé par Léon Ier.

Description

Un puissant réduit occupe la partie haute de l’éperon rocheux, tandis qu’en contrebas, de nombreux bas-reliefs évoquent l’utilisation autre que militaire du site avant le Moyen-Age.

L’édifice fortifié ne semble pas avoir connu de notables modifications depuis l’ère byzantine, si ce n’est peut-être le travail mené sur l’assommoir de la porterie sur le front nord, attribuable aux Mamelouks.